Fabulous Sheep, fabuleux troupeau

FABULOUS SHEEP VISU 2016 2

Chaque cap franchi ne sera plus à franchir. Tant mieux. Nous avons passé pour certains notre adolescence à envier la gloire des jeunes talents et superstars de MTV, dans l’espoir que tout cela serait un jour possible, jour que l’on savait composer de chimères. Ce jour est inaccessible. Quand la vingtaine sonne, on se dit qu’il est encore temps. Quand la trentaine accouche, on se dit qu’il est trop tard. On commence à sentir le goût de l’amertume en bouche. On commence à lâcher la main à cette insouciante jeunesse qui devient de plus en plus floue et abstraite, comme la dernière suite de lettres qu’on essaie de déchiffrer chez l’ophtalmo. On force la ride du lion, on imagine la lettre pour au final dire des conneries, conneries qui nous sertirons de deux gros verres dont on sera fier de choisir la monture en bois du Jura, qui iront parfaitement avec notre barbe de cinq jours et nos godillons en cuir suédé parce que nous aussi on veut être cool. Cette frustration peut nous insérer socialement dans la masse, comme ici, ou nous tuer à petit feu. Mais ça, c’est un autre débat.

Nous regardons du haut de notre désillusion la génération qui suit – à qui on croit appartenir encore – à la sortie du lycée, fier et franchouillard, à la peau saine et douce des grands bébés, se regrouper en bande de mecs dans le garage de l’un ou dans la chambre de l’autre. Ils surfent sur les réseaux sociaux qui nous manquait, se font de la promo pour un sou, saute dans la premier festival et irradie leur joie de vivre sur quatre cordes, des tambours et des micros qui reçoivent suées et postillons dans le plus grand des bonheurs. Cela paraît si simple. « Nous avions 13 ans lorsque nous nous sommes rencontrés avec Piero (guitariste et chanteur), c’était lors d’une fête de fin d’année au collège, il m’a demandé si j’avais de la musique sur mon mp3 pour la mettre sur la sono. J’écoutais déjà The Clash, lui aussi. C’est cela qui nous a rapproché. L’idée de monter un groupe nous est venue rapidement. Très vite, Gabriel Ducellier (claviériste/ saxophoniste) nous a rejoint, puis les frères Jack Pernet et Charles Pernet, à la batterie et à la basse », raconte Tim, guitariste et chanteur au sein du groupe. Au-delà du rock qu’il turbine, Fabulous Sheep est aussi une histoire de réelle amitié : « On a grandit ensemble, aujourd’hui on a tous la vingtaine, et l’aventure du groupe continue de plus belle, on joue du rock, on s’amuse et en même temps, faisons les choses sérieusement ! On a des petits boulots, et dès qu’on a du temps libre, on joue de la musique, on monte nos propres tournées, on s’enregistre. On a fait plus de 150 dates en 3 ans, et on compte continuer à faire des concerts, partout où nous pourrons le faire, jusqu’à en crever ». Ne crevez pas trop vite quand même ! Votre musique est une bouture réussie entre le rock garage des années 60 qui ont vu naître The Stooges et un Iggy Pop pas encore ridé, et le punk mélodique (oxymore flagrante mais bien réelle) qui naît de nos jours dans les carcans du sous-genre agressif des Etats que l’on considèrent Unis.

« Nous avons enregistré « l’Entreprise » (leur deuxième EP, ndlr) dans une église, et nous l’avons composé depuis chez nous à Béziers. Cet EP nous a permis de jouer aux 4 coins de la France, dans de petits clubs-bars, mais aussi dans de plus grandes salles, des festivals. On en est super content, c’est une aventure humaine incroyable, on a rencontré beaucoup de gens, jouer avec pleins de groupes, on s’est retrouvées tous les 5 sur la route… C’est un rêve de gosse qui se réalise ! » Et rebelote en 2016 où les cinq jeunots sortiront le nouvel EP ‘Kids Are Back’. D’ici là, je vous laisse le soin d’écouter et d’en prendre les oreilles. Cliquez sur les liens disponibles, les vidéos et les musiques parlent d’elles-mêmes. Pendant ce temps, permettez-moi, je m’en vais pleurer sur mon sort, en essayant de vivre leur histoire par procuration. Je rattraperai le temps, peut-être.

— — —

Un grand merci à Tim pour son aide. Retrouvez toute l’actualité de Fabulous Sheep sur leur page Facebook. Leur nouvel EP ‘Kids Are Back’ sortira en février 2015, dont le titre ‘Athenian Streets’ est extrait. ‘Une Jeunesse A Côté’ et ‘l’Entreprise’ sont déjà disponible sur leur Soundcloud.

Texte et propos recueillis par © Julien Catala


Partagez cet article sur Facebook :

À propos de l'auteur :

Valentin Porcher
Valentin Porcher
Artistic director at OLOW Trademark

Site web : www.olow.fr